L’interviou du « MOI » (Marcelle et Gilbert)

10
2481

Soucieux de respecter toutes les caractéristiques de notre association, après un représentant de la gente féminine et masculine, quoi de plus logique que de mettre sur la sellette de cette troisième « Interviou du Moi » un couple de fidèles Amicoursiens afin qu’il nous entrouvre l’intimité de leur vestiaire après avoir délacé les baskets. C’est donc Marcelle et Gilbert LESSOSSE qui furent cités à comparaitre pour être soumis à « la question » dont les réponses, ramenées aux pratiques de l’inquisition, peuvent donner lieu à des interprétations discutables de la part de l’interviouveur et quand on sait que notre couple se présenta face à lui en ordre dispersé on peut craindre de surcroit que nos amis Marcelle et Gilbert n’aient pas bénéficié de circonstances atténuantes.

Géair : Vous êtes tous les deux originaires de Toulon, vous êtes-vous connus en courant ?

  • Gilbert : « Effectivement à l’époque j’étais déjà un coureur de grand large à tel point que les filles faisaient le déplacement sur le port de l’arsenal pour me voir passer, du moins m’entrevoir à cause de la vitesse – Parmi elles il y avait Marcelle qui est la seule qui n’est pas mis les voiles, alors je l’ai accosté »
  • Marcelle : « Mais pas du tout ! il ne courrait pas et moi non plus, je faisais du ski nautique car la Méditerranée est en pente à Toulon…..surtout après le 3ème pastis – Ce dont je me souviens c’est que Gilbert faisait du vélo comme un galérien seulement à force de ramer il s’est retrouvé en rade sur le quai, alors je l’ai remorqué et de fil en anguille on s’est décidé pour une vie de couple sans barreur »

Géair : Après cette histoire de port qui ne tient pas « de Bouc », vous avez mis le cap sur la Haute Savoie et après avoir jeté l’ancre sur le bassin annemassien, pourquoi avez-vous décidé d’embarquer pour l’aventure Amicourse ?

  • Gilbert : « En vérité ayant décidé avec Marcelle de pratiquer la course à pieds, je me suis personnellement mis à la recherche d’un club qui accepte les coureurs confirmés comme moi mais aussi les débutantes afin que Marcelle ne soit pas trop seule derrière »
  • Marcelle : « Mais pas du tout ! J’avais pris des renseignements sur le club après avoir disputé une « Amigambade » où nous avons fini en fond de cale « grâce » aux capacités de « coureur confirmé » de Gilbert – d’ailleurs le jour de notre adhésion, me reconnaissant, le responsable d’Amicourse m’a remercié d’avoir rangé les barrières et dégonflé l’arche dans notre dernier tour »

Géair : Je vois oui !….mais quand vous régatez en solo, vous êtes bord à bord ou vous vous tirez des bords ?

  • Gilbert : « Ça dépend… »

Géair : De quoi ? –

  • Gilbert : « Du vent…car comme j’ai une prise au vent plus importante que Marcelle à cause de ma bouée, si ça souffle de face je peine un peu plus que quand j’ai le vent dans le dos, mais comme je suis gaillard d’avant je ne finis jamais derrière »
  • Marcelle : « De toute façon que Gilbert ait le vent de face ou de dos, à l’arrivée avec moi, il l’a toujours dans l’os !»

Géair : Marcelle, surveilles-tu ton Gilbert quand il est au milieu du peloton des sirènes Amicoursiennes ?

  • Marcelle : « A vrai dire même si je jette un oeil de temps en temps pour voir si ça mord, je ne me fais pas trop de soucis car dans le cas où Gilbert se trouverait pris dans un filet, je sais que les bonnes pêcheuses préfèrent rejeter leurs prises à l’eau plutôt que de les ramener dans leur vivier – Et puis si ça devait arriver alors je lui dirais « chalut »

Géair : Et pour toi Gilbert quand Marcelle se trouve au milieu d’un équipage de flibustiers embaskettés ?

  • Gilbert : « Oh ! tu sais pour harponner Marcelle il faut être dans une flotte de vedettes rapides et que je sache à Amicourse la plupart sont en chantier ou sur cale – De plus comme personnellement je suis de la catégorie destroyer, je suis peut-être moins rapide mais j’ai un arsenal à longue portée, alors…… »

Géair : Marcelle et Gilbert, cette photo prise lors de l’ « Amigambade » de 1999 vous inspirent quelle réflexion ?

  • Marcelle : « Moi je ne ai pas changé, mais j’en dirais pas autant de Gilbert ! »
  • Gilbert : « Moi je ne ai pas changé, mais j’en dirais pas autant de Marcelle ! »

Géair : Mésencore ?

  • Marcelle : « C’est étonnant que 14 ans plus tard ma foulée soit restée aussi aérienne ! »
  • Gilbert : « Aérienne oui ! mais en vol rase motte ! »

Géair : Si vous aviez à définir en quelques mots Amicourse ?

  • Gilbert : « Je dirai surtout super ambiance et convivialité aux entrainements comme en dehors »
  • Marcelle : « Pour moi c’est surtout l’effet bénéfique de groupe, la solidarité et le respect des uns vis-à-vis des autres quelque soit leur niveau »

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "L’interviou du « MOI » (Marcelle et Gilbert)"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Gérard Cumer
Invité
gerard

Du grand art Georges ! Merci pour cette interviou magnifique !!

bertherin
Invité
bertherin

bravo pour ce texte Georges tu emploie aussi bien les mots que les baskets quoi que ????
un amicoursuisse

MATRINGE Jean-Michel
Invité
MATRINGE Jean-Michel

Gilbert et Marcelle, ils se connaissent ???
Pas sur avec leurs réponses.. 🙂 🙂

J-Mimi.

JACKY
Invité
JACKY

2013, grosse année médiatique pour la Famille Le Sosse, en espérant que le mercato de cette fin d’année ne nous réserve pas la surprise d’un transfert.
Merci et bravo à Georges pour cette succulente interviou, du MOI.

Marie Claude
Invité
Marie Claude

Je reconnais Gilbert sur la photo ….. mais dites moi ,la brune , à coté , c’est pas Marcelle ?

Matthias
Invité
Matthias "La Machine" LE SOOOSSSSSSSSSE l'enfant Prodige

Super Interview de mes parents Adoptifs 🙂

LE SOSSE Marcelle
Invité
LE SOSSE Marcelle

Le texte est très bien écrit et agréable à lire…MAIS si mes souvenirs sont exacts, le journaliste qui m’a posé de nombreuses questions, me les a posées un jeudi soir après une séance de fractionné terminé à l’arrache pour lui bien sur !!! donc je vais lui dire de relire ses notes mais au repos cette fois et de faire un nouveau communiqué.
J’embrasse très fort Georges ( un ancien chef- amicoursien, peut être vous le connaissez ???)

Lucie
Invité
Lucie

très sympa, texte et photo ; mais idem que M.Claude:je reconnais très bien Gilbert mais la brunette ???

Daniel Rubod
Invité
Daniel Rubod

Je crains que le mercato nous prenne l’interviouveur pour un transfert sur France Inter!
Le remplaçant de Jacques Chancel est enfin trouvé…

catherine
Invité
catherine

Après l’interview à la Course de l’Escalade, quel succès !!! Je comprends qu’on se « batte » pour avoir quelques phrases de vous deux : mais quant à vous lacher sur votre passé !!! Bravo Georges, tu les as eu !!! Merci à vous deux pour ce partage de votre intimité .. Nous serons digne de votre confiance et nous ne dévoilerons à personne ces précieuses informations !!!!
Je vous fais de grosses bises à tous les trois et à très bientôt aux entrainements… Catherine

wpDiscuz