Marathon de Budapest : J – 2 semaines

0
108

Vous abordez l’ultime chapitre de la « feuille de route » prévue pour vous accompagner sur le chemin menant au marathon de Budapest. Ces deux dernières semaines doivent être dédiées à la récupération.

Car l’entraînement seul fait régresser (mais oui !) L’entraînement fatigue. Affaiblit. La récupération répare l’organisme ! C’est donc l’alchimie « entraînement-récupération » et son résultat (l’adaptation à l’effort et l’assimilation de cet effort) qui fait durablement progresser en course à pied.

Ces derniers jours précédents votre objectif, doivent permettre à votre corps de se reconstruire en assimilant la fatigue liée aux semaines d’entraînement. C’est ainsi que l’on devient plus performant !

Attention à ne pas « gâcher » toutes ces semaines de préparation en négligeant ces derniers conseils de base.

  • forte diminution du volume de l’entraînement
  • nutrition adaptée
  • hydratation suffisante
  • sommeil réparateur

Enfin, éviter autant que possible de gaspiller trop d’énergie lors de ce voyage vers Budapest (notamment de trop marcher le samedi, veille de la course !)

Le chemin est aussi important que le but. Les séances d’entraînement partagées sont sportivement et socialement aussi importantes que le chrono visé lors d’une compétition.

Mais atteindre son but est aussi une belle récompense après des semaines d’efforts. Et un magnifique tremplin vers d’autres objectifs à partager !

Bon voyage !

 

visualiser le parcours

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz