Sur la Grande Muraille de Chine

2
1295

La Grande Muraille de Chine (長城, pinyin : Chángchéng, littéralement : « long » + « ville fortifiée ») est la plus longue construction humaine au monde avec environ 6400 kilomètres partant de la frontière Coréenne jusqu’au désert de Gobi. Sa largeur varie entre 5 et 7 mètres en moyenne et sa hauteur de 5 à 17 mètres de haut. Des tours de guet et bastions la ponctuent sur toute sa longueur.

Sa construction a été entamée sous la dynastie Qin, de l’an 221 à 206 av. J.-C., lors de l’unification de la Chine par le Premier Empereur Qin Shi Huang (celui dont le tombeau renfermait 8000 soldats en argile grandeur nature) qui décida d’unifier les portions déjà existantes.

L’objectif était d’empêcher les troupeaux des tribus voisines de se mélanger avec ceux de l’Empire Chinois, et ainsi d’éviter guerres et conflits. A cette époque, la Grande Muraille était facilement franchissable par une armée en raison de sa faible hauteur. Successivement prolongée et consolidée, c’est sous la dynastie Qing, (XVIIIe siècle), qu’elle prit sa forme actuelle pour prévenir une invasion de la Chine par les armées Turques et Mongoles.

Ses tracés essayaient de profiter au maximum des obstacles naturels. L’édifice Ming se retrouve ainsi souvent en haut d’une montagne. Outre sa fonction défensive, primordiale, la Muraille a joué dans les faits des rôles très variés. Le développement de « La Route de la Soie » profita à partir du IIème siècle avant J.-C. de sa protection. En outre, l’arrivée de colons et le poids économique des garnisons aidèrent largement à développer un nord faiblement peuplé et économiquement attardé par rapport aux riches plaines du sud. La muraille permit aux paysans de défricher les terres incultes et de les protéger pour développer la production dans les régions frontalières. La circulation des produits et la relève des garnisons permirent aussi un brassage des produits et des cultures chinois. Ces impacts majeurs sont à la mesure d’un édifice sans pareil qui abritait, sous les Ming, plus d’un million de soldats. La muraille servait également de support artistique, politique ou religieux. De nombreuses gravures sont réparties dans les tronçons en pierre.  On prête à la Grande Muraille la réputation d’être le plus grand cimetière du monde dans la mesure où près de dix millions d’ouvriers sont morts pendant les travaux et ont été enterrés dans ses environs immédiats.

En fait, l’ouvrage ne sera jamais pleinement efficace et ne repoussera pas les envahisseurs déterminés. Ainsi, l’invasion de la Chine du Nord par les hordes turco-mongoles aux II ème et III ème siècles après J.-C. ne fut pas empêchée. L’occupation de Pékin par les troupes de Gengis Khan en 1215, puis de nouveau par les Mongols en 1552, non plus. Enfin, les tribus venues de Mongolie orientale qui vont conquérir d’abord la Mandchourie puis la Chine tout entière en chassant les Ming pour créer la dynastie des Qing, souligneront une nouvelle, et dernière fois, que la Chine ne pouvait compter sur la seule Muraille pour se protéger.

La Grande Muraille est inscrite depuis 1987 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. En 1991, des images satellites ont permis de découvrir la muraille de la dynastie Liao située en Mongolie, et en 2001 500 km de tronçons supplémentaires datant de la dynastie Han ont été découverts à l’ouest de Yumen.

La légende affirme que la Grande Muraille de Chine est visible à l’œil nu depuis la Lune, mais c’est bien entendu impossible, l’ouvrage, pour long qu’il soit, n’étant pas suffisamment imposant. Toutefois elle est visible depuis l’espace sur une orbite basse et depuis la station orbitale par beau temps.

Quelques photos mémorables des sept amicoursiens sur la Grande Muraille à 75km de la capitale, lieu choisi par SDPO pour la remise des diplômes de l’aventure du marathon de Pékin 2011.

Et des références pour en savoir beaucoup plus:

http://www.musee-virtuel.com/muraille-chine.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Muraille

http://www.murailledechine.com/

http://www.gwoc.info/

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Sur la Grande Muraille de Chine"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
didier
Invité
didier

Un grand merci pour ce magnifique carnet de voyage ! L’émouvant récit de notre néo marathonienne Fabi, les descriptions géographiques et humaines, les références historiques, le tout illustré de superbes photos forment autant de chapitres qui nous permettent de partager un peu de ce merveilleux voyage.

Yves
Invité

Wahouuuu ça fais rêver c’est du Grand Bizzz a tous a bientot pour nous raconter cela………

wpDiscuz