Amicourse a Morat-Fribourg « L’Helvétie » pour seule lanterne…

3
771

Incroyables suisses ! A chaque victoire militaire, ils inventent une course commémorative. Le duc Charles-Emmanuel de Savoie fait attaquer Genève par surprise une nuit de décembre 1602 et c’est chaque année plus de 20 000 coureurs qui gambadent joyeusement à l’occasion de l’Escalade. Et parce que Charles le Téméraire fut vaincu à Morat en 1476, plus de 10 000 coureurs refont depuis 76 ans le chemin emprunté par un des confédérés victorieux chargés d’apporter la grande nouvelle jusqu’à Fribourg !

 

Cela dit, si le duc de Bourgogne avait eu comme éclaireur l’ami Jean-Michel, un massacre aurait été évité…faute de trouver le champ de bataille ! A la décharge de l’homme « de tête » coupable d’avoir perdu momentanément « la carte », reconnaissons que notre convoi avait eu la mauvaise idée de placer le Gé (PS…) dans la voiture suiveuse ! Heureusement que notre helvète Jean-Claude, en pèlerinage sur ses terres natales, remis la petite troupe sur le droit chemin après s’être fait préciser toutes les subtilités de la « rondelle » par une charmante autochtone. Curieux pays fribourgeois tout de même où Morat s’orthographie « Murten », Anette se prononce « Inn »…et où le chocolat s’écrit délicieusement « Bertherin » ! Quant à notre Président Pascal, venu évidemment pour défendre la tome de Savoie au pays du Gruyère, il ne s’explique pas que le même défaut de fabrication ( trop courte les bandes blanches !) se retrouve sur tous les drapeaux  rouges pavoisant le pays !

Au lieu dit « Courtepain », « la mie » Valérie se fit « griller » au départ de la course intermédiaire pour être arrivée 15 minutes en retard ! Bonne « pâte », celle-ci se sorti du « pétrin » grâce à un rythme… « croissant » ! Une tactique que les dix autres amicoursien(ne)s qui s’élançaient (à l’heure !) depuis le cœur de la cité médiévale de Morat ont eu beaucoup de mal à tenir jusqu’à Fribourg compte tenu du parcours très exigeant, successions ininterrompues de descentes et de montées, dont la célèbre Sonnaz et son incomparable ambiance populaire !

Bref, un parcours de 17,17 km parfois chemin de croix mais toujours chemin de joie ! L’issue de ce 76ème « Mor…at » – Fribourg valait bien une « mise en bière » générale !

Question performance, notre Président Pascal aurait pu rentrer en courant jusqu’à Gaillard une branche de tilleul à la main (ou pire encore…) histoire d’annoncer non pas une mais deux victoires remportées par notre grisonne Heidi ! (succès dans sa catégorie ainsi que dans la formule « Elle et lui »)

Au-delà des classements et des chronos, un grand Bravo et Merci à Heidi, Nathalie, Valérie, Hélène, Jean-Claude, Jean-Michel, Jean-Pierre, Jean-Paul (que des « Jean » biens !), Gérard, Pascal, Philippe et Didier pour avoir fait de cette journée ce qu’elle a été…et Merci à Nicolas, le neveu de « l’Helvète », qui nous a chaleureusement accueilli lors du repas d’après course.

Tous les resultats , infos, photos et videoclip de l’arrivee sur le site officiel  et le site de Datasport

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Amicourse a Morat-Fribourg « L’Helvétie » pour seule lanterne…"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
blouin Antoine
Invité
blouin Antoine

Je vois que les amicoursiens appliquent, même pour les départs des courses, le quart d’heure savoyard!!

Jean Michel Matringe
Invité
MATRINGE Jean-Michel

A AMICOURSE, il y a des bons coureurs (tous), des personnes qui aiment faire la fête, qui aiment les dégustations (vins de Bordeaux ou chocolat Fribourgeois), mais il y aussi des bons narrateurs… Un grand bravo à celui qui a écrit ce texte.
J-Mi

Gérard Cumer
Invité
gerard

Recit de Didier, bien sur !
Nos 2 plumes, categorie poid lourd ! que sont Georges (Géair) et Didier ne doivent pas décourager les autres amicoursiens d’écrire leurs récits de courses, à l’exemple de Jean-Michel a la course du mandement ! A vos claviers !!
Ge.

wpDiscuz