Marathon d’Edimbourg, photos (3)

1
705

Suite de photos de notre séjour à Edimbourg, d’un lundi commencé par le départ d’une partie du groupe pour quelques jours dans les Highlands, et poursuivis pour les autres avec une promenade matinale de récupération au sommet au Trône d’Arthur, puis les visites du Château, à Grassmarket et de la cathédrale Saint-Gilles…

Visible depuis la plupart des quartiers d’Édimbourg, la colline du trône d’Arthur s’élève à 251 mètres et offre une vue splendide à 360° sur Edinbourg et les environs, restes d’un important volcan sur lequel la ville a été construite et qui est entré en éruption pour la dernière fois il y a plus de 350 millions d’années. Si l’origine de son nom reste à ce jour incertaine, deux grandes théories s’opposent : la plus évidente est bien entendu l’association au Roi Arthur, tandis que l’autre estime que le nom anglais « Arthur’s Seat » serait une déformation d’« Archer’s Seat », traduction de l’expression gaélique « Àrd-na-Said » signifiant « Le sommet des archers », qui ferait référence à la fonction militaire du site au Moyen Âge.

La cathédrale Saint-Gilles est la plus vieille cathédrale royale d’Edimbourg, construite vers le XIIe siècle. Saint-Gilles, le saint patron des handicapés et des lépreux, était très apprécié au Moyen-Age. Située sur le Royal Mile, on l’appelle également Kirk of Edinburgh. Elle se présente aujourd’hui comme l’église mère du presbytérianisme. L’incendie qui la ravagea conduit à sa reconstruction au XIVe siècle et au XVIIIe siècle à sa complète rénovation. Quand Charles 1er décide d’imposer le culte anglican à ses sujets en 1637, la population se soulève. La cathédrale devient alors le lieu de contestation. Le soulèvement entraine la guerre des évêques qui aboutit à la révolution anglaise entre 1641 et 1649. Son énorme clocher est en forme de couronne, les beaux vitraux de la chapelle du Chardon, les plus délicats et les plus raffinés de la région. L’édifice s’illumine la nuit en offrant une splendide image depuis la fameuse rue Royale Mile.

Coiffant le noyau granitique d’un ancien volcan, le Château d’Edimbourg est le plus fréquenté des sites touristiques écossais et domine la cité depuis le XIe siècle. Occupé tantôt par les anglais, tantôt par les écossais, le château d’Edimbourg a servi de palais royal puis de forteresse militaire jusqu’au XXè siècle. Le site devrait son nom au roi de la Northumbria, Edwin, qui y édifia un fort au VIè siècle. A la fin du XIè siècle, cette forteresse devient le siège de la cour de Malcolm III et de la reine Margaret. Occupé par les anglais, le château est repris en 1313 par le comte de Moray, qui escalade avec son commando la face sud réputée inaccessible. Robert Bruce fera ensuite démanteler les fortifications afin de les rendre inutilisables par ses ennemis. Peine perdue, puisque l’histoire du château d’Edimbourg sera ensuite faite de conquêtes et de reconquêtes. Ainsi en 1573, la reine Elizabeth d’Angleterre enverra 2000 hommes armés de canons qui pilonneront pendant 10 jours la forteresse. Les principaux bâtiments s’effondreront alors sous le feu continu de l’ennemi juré. Le défenseur du château se rend le 29 mai de cette même année, mais sera décapité malgré les promesses des anglais qui lui promettaient la vie sauve en cas de reddition. Au XVIIè siècle le château d’Edimbourg sera attaqué trois fois, notamment par Cromwell qui décida de détruire complètement le site. Après l’union des parlements en 1707, les joyaux de la couronne sont enfermés dans le palais. C’est Sir Walter Scott qui les retrouvera en 1818 cachés dans un coffre dans une pièce verrouillée du château. La salle de la couronne abrite la légendaire Pierre de la destinée, bloc de grès que Kennett MacAlpin installa en 838 dans son palais de Scone et sur laquelle tous les rois d’Ecosse furent couronnés jusqu’à la fin du XIIIè siècle. Le château d’Edimbourg aussi très connu pour sa grande parade du Military Tattoo (parade militaire) qui a lieu chaque année en août.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Marathon d’Edimbourg, photos (3)"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Bernard Menguy
Invité
Bernard Menguy

Sur les photos d’ Edimbourg, vu plus de consommateurs avec biere a la main que de coureurs sur le parcours, me pose la question si ce marathon a bien eu lieu……….

Bernard

wpDiscuz